Vous êtes ici : Accueil > Meilleur Antivirus > Les malwares ont leur Dieu et vous l’appellerez Flame !

Les malwares ont leur Dieu et vous l’appellerez Flame !

Les malwares ont leur Dieu et vous l’appellerez Flame ! Le monde de la sécurité informatique n’en revient pas encore sur les révélations inquiétantes du géant russe Kaspersky. A la suite d’une demande de l’ONU, la firme s’est lancée à la filature d’un malware appelé « Wiper ». Cependant, elle a reniflé au passage les actions d’un code malveillant très sophistiqué, que ses chercheurs ont baptisé Flame. Les pays du Moyen-Orient sont les principales victimes de cette cyber-arme.

Le malware Flame n’a jusqu’ici aucun superlatif adéquat pour définir sa grandeur, sa puissance et son génie. D’ailleurs, le terme de virus devient si petit devant les actions d’espionnages réalisées par la ligne de code. Le vol et la destruction de dossiers constituent les principales tâches de Flame. Il s’introduit dans l’ordinateur d’une manière encore incertaine et menace même de nuire tout un système d’exploitation. En tant qu’outils d’espionnages, le logiciel malveillant affiche une certaine habilité dans les screenshots et les enregistrements de conversations. Avec une taille importante de 20 Mo, la cyber-arme dispose d’une grande boîte à outils modulaires dont la liste complète des fonctionnalités n’est pas encore déterminée. Un module renifleur a été signalé par Kaspersky, celui-ci fonctionnerait dans le but de connaître les utilisateurs et leurs mots de passes. Toutes les informations recueillies par le programme espion seraient envoyées à des opérateurs via un canal SSL, à ce qu’on en croirait entendre dire des chercheurs russes. Pour accentuer sa suprématie, le code s’auto-élimine du PC infecté en effaçant toute trace susceptible de permettre son décryptage.

Les observateurs restent stupéfaits sur l’envergure de cette arme informatique et soupçonnent certains pays de déployer une importante aide financière aux cyber-criminels créateurs de la Flame. Les pays visés ont depuis des années, des ennemis politiques et/ou militaires communs. Indice fiable ou non, les investigations lancées par Téhéran et les autres pays de la ligue arabe donneront certainement plus d’illumination sur cette affaire enflammant.

Pas de commentaires
Soyez le premier à déposer un commentaire

Laisser un commentaire pour l'article Les malwares ont leur Dieu et vous l’appellerez Flame !

Merci de rester correct et de respecter les différents intervenants.